priscillem

Posts Tagged ‘symbolisme’

Des hêtres et des bêtes…

In Des hêtres et des bêtes, pensée-express on 23/02/2009 at 22:59

Je pense que le temps est venu d’expliquer pourquoi j’ai intitulé cette catégorie de la sorte: il ne s’agit pas d’une coquille (erreur typographique -sournoise- qui se glissait dans les journaux, romans et écrits en général) mais d’une référence au magnifique arbre, le hêtre –fagus sylvatica-. Comme tout amateur(-trice), j’avais vu des photos de cet arbre à la sonorité et au symbolisme si riche sans toutefois jamais le reconnaître dans la nature.

J’ai marché dans une hêtraie il y a peu, dans les montagnes asturiennes en automne. C’était magnifique! Tout un versant couvert de ces arbres si vieux et si dorés. De plus, notre guide était non seulement très enthousiaste mais aussi une vraie mine concernant le folklore et les essences d’arbres, merci Gloria!

J’ai été impressionnée par leurs feuilles regroupées en cinq et qui rappellent si bien la main humaine… Déjà le nom est suggestif (Hêtre-être), mais si en plus ces arbres ont des mains comme les nôtres…

Rien ne me plaît plus que le symbolisme attaché aux arbres et à leur relation avec les êtres humains… Nymphes et dryades grecques, hommes sauvages à moitié chêne du Capitole, le grand frène Yggdrasil des peuples nordiques, les deux arbres d’Eden, le bouleau des chamans, les totems et croix…

Les légendes et les mythes sont nombreux et beaux… Ils nous parlent de l’origine du monde, de l’origine de l’Humanité quand on la racontait encore à haute-voix, non pas aux pages d’un livre. Ils nous portent vers des hommes qui cherchaient leur identité par opposition à une nature animée, qui les cernait,  menaçante à tout moment: Terre -montagnes et cavernes-, Arbres et plantes; Cieux et planètes; Eaux vives ou dormantes, fontaines et océans …

Et si les Hêtres sont des êtres,  alors les bêtes…. ?

Peut-être qu’un peu d’humilité ne nous ferait pas de mal, après tant de progrès, tant d’intelligence et tant de technologie…. car nous oublions vite qu’il y a encore peu de temps, nous grimpions probablement aux branches de ces hêtres (ou de leurs anc-êtres), tiens  justement…

C’est ainsi que de temps en temps,  l’envie me prend de couper par les chemins de traverse, de lever les yeux pour voir les arbres et de faire un peu d’école-buissonière…

Publicités